Modifications des conditions d'accès et modalités d'organisation des concours de conseiller territorial des activités physiques et sportives

Le décret n° 2011-938 du 01 août 2011 modifie le décret du 26 mars 1993 relatif aux conditions d’accès et modalités d’organisation des concours des conseillers territoriaux des activités physiques et sportives.

Les nouvelles dispositions sont applicables aux concours organisés à compter de l’année 2012.

I/ Concours Externe :

Epreuves d’admissibilité
1° Une épreuve écrite consistant en la réponse à six questions portant sur les éléments essentiels dans chacun des domaines suivants :
a) Des techniques et méthodes de l’entraînement sportif ;
b) De l’enseignement des activités physiques et sportives ;
c) De la sociologie des pratiques sportives ;
d) De la gestion financière appliquée aux services des sports ;
e) De la conception et l’entretien des équipements sportifs et de loisirs ;
f) Des sciences biologiques et des sciences humaines,
(durée : quatre heures ; coefficient 3).
Cette épreuve doit permettre au jury d’apprécier, outre les connaissances du candidat, sa capacité à présenter ses réponses de manière organisée.

2° La rédaction d’une note ayant pour objet de vérifier l’aptitude des candidats à l’analyse d’un dossier soulevant un problème d’organisation ou de gestion rencontré par une collectivité territoriale dans le domaine des activités physiques et sportives ; (durée : quatre heures ; coefficient 4)

Epreuves d’admission
1° Une épreuve physique comprenant :
― un parcours de natation ;
― une épreuve de course (coefficient 1).

2° Un entretien ayant pour point de départ un exposé du candidat sur sa formation et son projet professionnel devant permettre au jury d’apprécier ses connaissances en matière d’activités physiques et sportives, sa capacité à s’intégrer dans l’environnement professionnel au sein duquel il est appelé à travailler, sa motivation et son aptitude à exercer les missions dévolues aux membres du cadre d’emplois et à l’encadrement (durée : 20 minutes, dont cinq minutes au plus d’exposé ; coefficient 4).


II/ Concours Interne :

Epreuve d’admissibilité
La rédaction, à l’aide des éléments d’un dossier soulevant un problème d’organisation ou de gestion rencontré par une collectivité territoriale dans le domaine des activités physiques et sportives, d’un rapport faisant appel à l’esprit d’analyse et de synthèse du candidat ainsi que son aptitude à situer le sujet traité dans son contexte général et à ses capacités rédactionnelles afin de dégager des solutions opérationnelles appropriées (durée : quatre heures ; coefficient 4)

Epreuves d’admission
1° Une épreuve physique comprenant :
« ― un parcours de natation ;
« ― une épreuve de course (coefficient 1).

2° Un entretien débutant par un exposé du candidat sur les acquis de son expérience professionnelle devant permettre au jury d’apprécier sa capacité à analyser son environnement professionnel et à résoudre les problèmes techniques ou d’encadrement les plus fréquemment rencontrés par un conseiller territorial des activités physiques et sportives (durée : vingt minutes, dont cinq minutes au plus d’exposé ; coefficient 4).

III/ Epreuve facultative

Les candidats au titre du concours externe et du concours interne peuvent demander à subir, en cas d’admissibilité, une épreuve orale facultative de langue vivante. Ils choisissent, lors de leur inscription, l’une des langues étrangères suivantes : anglais, allemand, espagnol, italien, portugais, néerlandais, russe, arabe moderne ou grec. L’épreuve consiste en la traduction en français, sans dictionnaire, d’un texte dans la langue choisie suivie d’une conversation dans cette langue (durée : quinze minutes après une préparation de même durée : coefficient 1).