Création du statut particulier du cadre d'emplois des assistants territoriaux de conservation du patrimoine et des bibliothèques

Le décret 2011-1642 du 23 novembre 2011 (paru au Journal Officiel du 25 novembre 2011) crée le statut particulier des assistants territoriaux de conservation du patrimoine et des bibliothèques.

Le texte entre en vigueur le premier jour du mois suivant sa publication c’est à dire la 01 décembre 2011.

I/ Objectif

Le décret a pour objet de faire entrer dans le nouvel espace statutaire de la catégorie B de la fonction publique territoriale le nouveau cadre d’emplois des assistants territoriaux de conservation du patrimoine et des bibliothèques résultant de la fusion des deux anciens cadres d’emplois de la catégorie B, les assistants et les assistants qualifiés de conservation du patrimoine et des bibliothèques. Il prévoit les missions de ce nouveau cadre d’emplois, les modalités de recrutement aux 1er et 2e grades et procède au reclassement des agents.

II/ Dispositions générales

Les assistants territoriaux de conservation du patrimoine et des bibliothèques sont régis par les dispositions du décret du 22 mars 2010 susvisé et par celles du présent décret.
Le cadre d’emplois des assistants territoriaux de conservation du patrimoine et des bibliothèques comprend les grades suivants :
1° Assistant de conservation ;
2° Assistant de conservation principal de 2e classe ;
3° Assistant de conservation principal de 1re classe.

Les membres du cadre d’emplois des assistants territoriaux de conservation du patrimoine et des bibliothèques sont affectés, en fonction de leur formation, dans un service ou établissement correspondant à l’une des spécialités suivantes :
1° Musée ;
2° Bibliothèque ;
3° Archives ;
4° Documentation

Dans chacune de leurs spécialités, ils contribuent au développement d’actions culturelles et éducatives. Ils participent, sous l’autorité d’un supérieur hiérarchique, aux responsabilités dans le traitement, la mise en valeur, la conservation des collections et la recherche documentaire. Ils peuvent être chargés du contrôle et de la bonne exécution des travaux confiés aux fonctionnaires appartenant aux cadres d’emplois de la catégorie C ainsi que de l’encadrement de leurs équipes. Lorsqu’ils sont affectés dans les bibliothèques, ils participent à la promotion de la lecture publique.

III/ Recrutement

1- Assistant de conservation

Le concours externe est un concours sur titres avec épreuves ouvert, pour 30 % au moins des postes à pourvoir, aux candidats titulaires d’un baccalauréat ou d’un diplôme homologué au niveau IV, ou d’une qualification reconnue comme équivalente dans les conditions fixées par le décret du 13 février 2007 susvisé, correspondant à l’une des spécialités mentionnées à l’article 3 du présent décret.
Le concours interne et le troisième concours sont des concours sur épreuves, ouverts respectivement pour au plus 50 % et 20 % des postes à pourvoir.

2- Assistant de conservation principal 2ème classe

Le concours externe est un concours sur titres avec épreuves ouvert, pour 50 % au moins des postes à pourvoir, aux candidats titulaires d’un diplôme sanctionnant deux années de formation technico-professionnelle homologué au niveau III, ou d’une qualification reconnue comme équivalente dans les conditions fixées par le décret du 13 février 2007 susvisé, correspondant à l’une des spécialités mentionnées à l’article 3 du présent décret.
Le concours interne et le troisième concours sont des concours sur épreuves, ouverts respectivement pour au plus 30 % et 20 % des postes à pourvoir.

IV/ Nomination, titularisation et formation obligatoire

Les candidats inscrits sur la liste d’aptitude et recrutés sur un emploi d’une des collectivités ou d’un des établissements publics sont respectivement nommés assistant de conservation stagiaire et assistant de conservation principal de 2e classe stagiaire. Au cours de leur stage, ils sont astreints à suivre une formation d’intégration pour une durée totale de cinq jours.

Dans un délai de deux ans suivant leur nomination par l’une des voies mentionnées à l’article 12, ou par la voie du détachement ou de l’intégration directe, les membres du présent cadre d’emplois sont astreints à suivre une formation de professionnalisation au premier emploi pour une durée totale de cinq jours.

A l’issue du délai de deux ans prévu à l’article 13, les membres du présent cadre d’emplois sont astreints à suivre une formation de professionnalisation tout au long de la carrière à raison de deux jours par période de cinq ans.

Lorsqu’ils accèdent à un poste à responsabilité, au sens de l’article 15 du décret du 29 mai 2008 susvisé, les membres du présent cadre d’emplois sont astreints à suivre, dans un délai de six mois à compter de leur affectation sur l’emploi considéré, une formation, d’une durée de trois jours.

V/ Avancement

L’avancement d’échelon s’effectue selon les conditions prévues par l’article 24 du décret du 22 mars 2010 susvisé.
L’avancement au grade d’assistant de conservation principal de 2e classe s’effectue selon les conditions prévues par le I de l’article 25 du même décret.
L’avancement au grade d’assistant de conservation principal de 1re classe s’effectue selon les conditions prévues par le II de l’article 25 du même décret.
Pour l’appréciation des conditions d’ancienneté requises pour l’avancement de grade du cadre d’emplois des assistants territoriaux de conservation du patrimoine et des bibliothèques, les services effectifs accomplis dans leur corps d’origine par les agents relevant des dispositions du décret du 30 décembre 2005 susvisé sont assimilés à des services accomplis dans le grade et dans le cadre d’emplois des assistants territoriaux de conservation du patrimoine et des bibliothèques.

VI/ Dispositions transitoires

A la date d’entrée en vigueur du présent décret, les assistants territoriaux de conservation du patrimoine et des bibliothèques appartenant au cadre d’emplois régi par les dispositions du décret n° 95-33 du 10 janvier 1995 portant statut particulier du cadre d’emplois des assistants territoriaux de conservation du patrimoine et des bibliothèques sont intégrés dans le nouveau cadre d’emplois des assistants territoriaux de conservation du patrimoine et des bibliothèques conformément au tableau de correspondance (article 18 – chapitre V du décret 2011-1642 du 23 novembre 2011).Les services accomplis par ces agents dans leur cadre d’emplois et leur grade d’origine sont assimilés à des services accomplis dans leur cadre d’emplois et leur grade d’intégration.

A la date d’entrée en vigueur du présent décret, les assistants territoriaux qualifiés de conservation du patrimoine et des bibliothèques appartenant au cadre d’emplois régi par le décret n° 91-847 du 2 septembre 1991 portant statut particulier du cadre d’emplois des assistants territoriaux qualifiés de conservation du patrimoine et des bibliothèques sont intégrés dans le nouveau cadre d’emplois des assistants territoriaux de conservation du patrimoine et des bibliothèques conformément au tableau de correspondance (article 19 – chapitre V du décret 2011-1642 du 23 novembre 2011).

A la date d’entrée en vigueur du présent décret, les fonctionnaires détachés dans le cadre d’emplois des assistants territoriaux de conservation du patrimoine et des bibliothèques ou dans le cadre d’emplois des assistants territoriaux qualifiés de conservation du patrimoine et des bibliothèques régis respectivement par les décrets n° 95-33 du 10 janvier 1995 portant statut particulier du cadre d’emplois des assistants territoriaux de conservation du patrimoine et des bibliothèques et n° 91-847 du 2 septembre 1991 portant statut particulier du cadre d’emplois des assistants territoriaux qualifiés de conservation du patrimoine et des bibliothèques sont placés en position de détachement dans le cadre d’emplois des assistants territoriaux de conservation du patrimoine et des bibliothèques régi par le présent décret pour la durée de leur détachement restant à courir. Ils sont classés dans ce cadre d’emplois conformément aux tableaux de correspondance figurant à l’article 18 ou à l’article 19.

Les lauréats des concours d’accès au cadre d’emplois des assistants territoriaux de conservation du patrimoine et des bibliothèques ouverts avant la date d’entrée en vigueur du présent décret, peuvent être nommés, en qualité de stagiaire, dans le grade d’assistant de conservation prévu par le présent décret.
Les lauréats des concours d’accès au cadre d’emplois des assistants territoriaux qualifiés de conservation du patrimoine et des bibliothèques ouverts avant la date d’entrée en vigueur du présent décret, peuvent être nommés, en qualité de stagiaire, dans le grade d’assistant de conservation principal de 2e classe prévu par le présent décret.

Les agents contractuels recrutés en vertu du septième alinéa de l’article 38 de la loi du 26 janvier 1984 susvisée et qui ont vocation à être titularisés dans le grade d’assistant territorial de conservation du patrimoine et des bibliothèques ou, le cas échéant, dans le grade d’assistant territorial qualifié de conservation du patrimoine et des bibliothèques sont maintenus en fonctions et ont vocation à être titularisés respectivement dans les grades d’assistant de conservation et d’assistant de conservation principal de 2e classe régis par le présent décret.

Les fonctionnaires qui ont satisfait à un examen professionnel pour l’avancement au grade d’assistant de conservation hors classe ou pour l’avancement au grade d’assistant qualifié de conservation hors classe ouvert, au plus tard, au titre de l’année 2011, et dont la nomination n’a pas été prononcée avant la date d’entrée en vigueur du présent décret, ont la possibilité d’être nommés au grade d’assistant de conservation principal de 1re classe. Les nominations ainsi prononcées s’imputent sur le nombre de nominations au grade d’assistant de conservation principal de 1re classe intervenant par la voie mentionnée au 1° du II de l’article 25 du décret du 22 mars 2010 susvisé.