Comités techniques et Commissions Administratives Paritaires des collectivités territoriales

Le décret n°2011-2010 du 27 décembre 2011 (JORF du 29/12/11) modifie les règles relatives aux comités techniques et commissions administratives paritaires des collectivités territoriales et de leurs établissements : composition, modalités d’organisation des élections des représentants du personnel et fonctionnement des comités techniques et des commissions administratives paritaires compte tenu des dispositions de la loi du 5 juillet 2010 relative à la rénovation du dialogue social et comportant diverses dispositions relatives à la fonction publique.

I/Les comités techniques

On ne parle plus de comités techniques paritaires mais de « comités techniques ». La durée du mandat des représentants du personnel est fixée à quatre ans.

Les comités techniques comprennent des représentants du personnel et des représentants de la collectivité :
a) Lorsque l’effectif est au moins égal à 50 et inférieur à 350 : 3 à 5 représentants ;
b) Lorsque l’effectif est au moins égal à 350 et inférieur à 1 000 : 4 à 6 représentants ;
c) Lorsque l’effectif est au moins égal à 1 000 et inférieur à 2 000 : 5 à 8 représentants ;
d) Lorsque l’effectif est au moins égal à 2 000 : 7 à 15 représentants.

Au moins dix semaines avant la date du scrutin, l’organe délibérant de la collectivité ou de l’établissement auprès duquel est placé le comité technique détermine le nombre de représentants du personnel après consultation des organisations syndicales représentées au comité technique.

En cas de franchissement du seuil de cinquante agents, l’autorité territoriale d’une collectivité ou d’un établissement employant moins de cinquante agents informe avant le 15 janvier le centre de gestion de l’effectif des personnels qu’elle emploie.

Le président du comité technique est désigné parmi les membres de l’organe délibérant de la collectivité, de l’établissement ou du centre de gestion auprès duquel est placé le comité technique.
Pour les comités techniques placés auprès des collectivités et des établissements autres que les centres de gestion, le ou les membres de ces comités représentant la collectivité ou l’établissement sont désignés par l’autorité investie du pouvoir de nomination parmi les membres de l’organe délibérant ou parmi les agents de la collectivité ou de l’établissement public.
Pour les centres de gestion, les membres du comité technique représentant les collectivités et établissements publics sont désignés par le président du centre parmi les membres du conseil d’administration issus des collectivités ou d’établissements ayant moins de cinquante agents et parmi les agents de ces collectivités et établissements ou les agents du centre de gestion.
Les membres des comités techniques représentant les collectivités ou établissements publics forment avec le président du comité le collège des représentants des collectivités et établissements publics. Le nombre de membres de ce collège ne peut être supérieur au nombre de représentants du personnel au sein du comité. 

Il est obligatoirement mis fin au mandat d’un représentant du personnel lorsqu’il démissionne de son mandat ou qu’il ne remplit plus les conditions. Les représentants des collectivités territoriales et des établissements choisis parmi les agents de ces collectivités et établissements sont remplacés lorsqu’ils cessent d’exercer leurs fonctions par suite d’une démission, de mise en congé de longue maladie ou de longue durée, de mise en disponibilité ou de toute autre cause que l’avancement ou lorsqu’ils n’exercent plus leurs fonctions dans le ressort territorial du comité technique.

La date des élections pour le renouvellement général des comités techniques est fixée par arrêté conjoint du Premier ministre, du ministre chargé de la fonction publique et du ministre chargé des collectivités territoriales. La durée du mandat des instances est réduite ou prorogée en conséquence. Sauf cas de renouvellement anticipé, la date de ces élections est rendue publique six mois au moins avant l’expiration du mandat en cours.

Sont électeurs pour la désignation des représentants du personnel au sein du comité technique tous les agents exerçant leurs fonctions dans le périmètre du comité technique. Ces agents doivent remplir les conditions suivantes :
1° Lorsqu’ils ont la qualité de fonctionnaire titulaire, être en position d’activité ou de congé parental ou être accueillis en détachement ou mis à disposition de la collectivité ou de l’établissement ;
2° Lorsqu’ils ont la qualité de fonctionnaire stagiaire, être en position d’activité ou de congé parental;
3° Lorsqu’ils sont agents contractuels de droit public ou de droit privé, bénéficier d’un contrat à durée indéterminée ou d’un contrat d’une durée minimale de six mois ou d’un contrat reconduit successivement depuis au moins six mois. En outre, ils doivent exercer leurs fonctions ou être en congé rémunéré ou en congé parental.
4° Les agents mis à disposition des organisations syndicales sont électeurs dans leur collectivité ou établissement d’origine.

Sont éligibles au titre d’un comité technique les agents remplissant les conditions requises pour être inscrits sur la liste électorale de ce comité, à l’exception :
1° Des agents en congé de longue maladie, de longue durée, de grave maladie ou atteints d’une affection de longue durée ;
2° Des agents qui ont été frappés d’une rétrogradation ou d’une exclusion temporaire de fonctions de seize jours à deux ans, à moins qu’ils n’aient été amnistiés ou qu’ils n’aient été relevés de leur peine dans les conditions indiquées par le décret pris en application du dernier alinéa de l’article 89 de la loi du 26 janvier 1984 susvisée ;
3° Des agents frappés d’une des incapacités énoncées aux articles L. 5 et L. 6 du code électoral.

Les listes doivent être déposées au moins six semaines avant la date du scrutin. Chaque liste doit comporter le nom d’un délégué de liste, candidat ou non, désigné par l’organisation syndicale afin de représenter la liste dans toutes les opérations électorales. L’organisation peut désigner un délégué suppléant. Le dépôt de chaque liste doit, en outre, être accompagné d’une déclaration de candidature signée par chaque candidat. Le dépôt fait l’objet d’un récépissé remis au délégué de liste.

Dans le cas où, lors du renouvellement des comités techniques, il est prévu de mettre en place un comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail dans un périmètre plus petit que celui du comité technique, les bulletins de vote des électeurs relevant du périmètre de ce comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail font l’objet d’une comptabilisation et d’un dépouillement séparés. En cas de vote par correspondance, l’enveloppe extérieure porte, outre les mentions prévues à l’article 21-6, celle du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail concerné.

La convocation peut être envoyée par tous moyens, notamment par courrier électronique. Il n’y a plus d’obligations de transmettre les éléments sous pli cacheté.

Lors de l’ouverture de la réunion, la moitié au moins des représentants du personnel doivent être présents. En outre, lorsqu’une délibération de la collectivité territoriale ou de l’établissement public a prévu, en application du II de l’article 26, le recueil par le comité technique de l’avis des représentants de la collectivité ou de l’établissement, la moitié au moins de ces représentants doivent être présents.  Lorsque le quorum n’est pas atteint dans le ou l’un des collèges ayant voix délibérative, une nouvelle convocation est envoyée dans le délai de huit jours aux membres du comité qui siège alors valablement sur le même ordre du jour, quel que soit le nombre de membres présents.

II/ Les commissions administratives paritaires
La durée du mandat des représentants du personnel est fixée à quatre ans. Ce mandat est renouvelable.
La date des élections pour le renouvellement général des commissions administratives paritaires est fixée par arrêté conjoint du Premier ministre, du ministre chargé de la fonction publique et du ministre chargé des collectivités territoriales. La durée du mandat est réduite ou prorogée en conséquence.
Les listes doivent être déposées au moins six semaines avant la date du scrutin.

Il peut être recouru au vote électronique selon les modalités définies par décret en Conseil d’Etat. La décision de recourir au vote électronique est prise par l’autorité territoriale de la collectivité ou de l’établissement auprès duquel est placée la commission administrative paritaire, après avis du comité technique compétent.

La commission est convoquée par son président. La convocation est accompagnée de l’ordre du jour. Elle peut être envoyée par tous moyens, notamment par courrier électronique. La commission se réunit au moins deux fois par an.

III/Entrée en vigueur 
Les règles relatives à la composition et au fonctionnement entrent en vigueur à compter du prochain renouvellement des comités techniques et commissions administratives paritaires (fin 2014). Ces dispositions sont toutefois applicables pour toutes les élections ponctuelles anticipées dont la date limite de dépôt des candidatures a lieu à compter de fin janvier 2012 (3 semaines après la publication du décret).