Définir ses objectifs : soyons SMART !

Il est important pour une personne ou une organisation de se fixer des objectifs mais lorsque ceux ci ne sont pas formulés de manière pertinente et efficace, il est difficile de les atteindre ! Si vous ne savez pas ce que vous voulez atteindre, comment y parviendrez vous ?

La méthode SMART est une méthode mnémotechnique qui permet de définir ses objectifs précisément que ce soit au service du management, de la gestion de projet, de l’amélioration de la performance des employés, du développement personnel et à bien d’autres domaines encore.  S.M.A.R.T, ça fonctionne comment ?

SMART est un acronyme anglais dont le principal usage est d’indiquer les caractéristiques que doit avoir un objectif pour maximiser, dès le départ, ses chances de réussite: il s’agit donc d’un cadre de référence. S.M.A.R.T signifie en français : Spécifique, Mesurable Ambitieux, Réaliste et défini dans le Temps. Petit tour d’horizon !

  • S : Spécifique et Simple

Un objectif spécifique a plus de chances d’être accompli qu’un objectif général. Il ne doit pas être ambigu. L’objectif doit être clair, précis, détaillé et compréhensible par tous rapidement. Si l’objectif est trop complexe, il vaut mieux le décomposer en plusieurs objectifs plus petits.

Exemple : préférez dire “atteindre xxxx ventes” plutôt que “faire en sorte que les ventes soient en augmentation”

Questions que vous pouvez vous poser : Est ce que l’objectif peut être décomposé en plusieurs objectifs ? Est ce qu’un seul critère de mesure permet de valider l’atteinte de l’objectif ? Est ce que l’objectif est défini de telle manière que tout le monde puisse le comprendre facilement ?

  • M : Mesurable

Il est important de pouvoir indiquer si l’objectif est atteint, en bonne voie de l’être ou s’il faut adapter ses actions pour y arriver : l’objectif doit être quantifié ou qualifié. Il s’agit de mettre en place des points de repères pour trouver le bon itinéraire.

Quel est le niveau à atteindre, la barre à franchir pour dire que l’objectif a été atteint ?

Exemple : préférez dire “augmenter nos parts de marché de 10% sur le territoire xxxx” plutôt que “augmenter nos parts de marché”

  • A : Ambitieux, acceptable et atteignable

L’objectif doit être suffisamment grand pour qu’il soit un défi, un challenge à relever et pour qu’il soit motivant. Il doit être accepté par tous. Il faut toutefois faire attention à ce que la barre ne soit pas placée trop haut… Si on imagine un escalier, chaque marche représente un objectif à atteindre : il est beaucoup plus facile de monter marche après marche plutôt que d’essayer de monter 10 marches en même temps. Il vaut mieux avoir plusieurs petits objectifs plutôt qu’un gros objectif difficilement accessible ou de longue haleine !

  • R : Réaliste ou réalisable

L’objectif doit être réaliste pour que la motivation soit forte. L’objectif doit donc être compatible avec les ressources actuelles (finances, temps, ressource humaine, …). On a beau avoir les connaissances et l’expérience pour réaliser un objectif, si nous n’avons pas le temps ou le financement nécessaire, l’objectif est voué à l’échec.

  • T : Défini dans le temps

L’objectif doit être défini dans le temps avec des termes clairs qui ne laissent pas place à l’interprétation : délais de réalisation, date limite, dates intermédiaires (étape), …. C’est la seule manière de garder sa motivation et de savoir si l’objectif a été atteint ou non. Ne pas fixer de date butoir, c’est laisser place à la procrastination.

Exemple : préférez dire “d’ici 2017” ou “avant le 31 décembre 2016” plutôt que “d’ici les trois prochaines années” ou encore “le plus rapidement possible”.