Manager sans relation hiérarchique

Lorsqu’on se trouve en position de « chargé de mission », il est souvent coutume de se dire que nous ne sommes plus en position de manager. Ce n’est pas la réalité : nous sommes en position de management transversal ! Comment faire alors pour gagner en légitimité vis à vis de ses collaborateurs sans être en position de relation hiérarchique ? voilà quelques astuces qui pourront vous aider 😉

 

  • Vous êtes un manager 

Que ce soit pour des raisons conjoncturelles (mener à bien un projet commun sur une période donnée) ou pour des raisons structurelles liées à l’organisation, vous êtes un manager. Votre job est donc de faire coopérer les autres collaborateurs en faisant en sorte de créer une équipe avec ses valeurs, son mode de fonctionnement, ….

  • Suscitez la coopération

Vous devez vous assurer de la participation de chaque collaborateur à la mission commune. Il faut donc mettre en avant l’esprit d’équipe et limiter au maximum l’esprit de compétition ou la logique de « territoire ». Vous devez dès le départ obtenir et accorder une certaine confiance en maintenant une bonne communication et une ouverture aux idées proposées.

  • Suscitez l’intérêt 

Pour que les collaborateurs s’investissent dans le projet commun, vous devez susciter l’adhésion et l’intérêt chez ceux qui sont débordés. L’important est de trouver le levier de motivation.
Par exemple, chaque collaborateur peut démontrer son expertise et son expérience, sortir de sa zone de confort en faisant des activités nouvelles, rencontrer des personnes d’horizon différent,…

  • Définissez le périmètre d’action

Il est important que le cadre, les objectifs, les ressources et les échéances soient clairs pour tout le monde dès le début du projet. Des rencontres régulières doivent être planifiées que ce soit pour faire un état sur l’avancement du projet, valoriser le travail déjà accompli, remotiver l’équipe ou aplanir les difficultés rencontrées…

  • Responsabilisez vos collaborateurs 

Il faut trouver un bon équilibre entre l’autonomie et le cadre : responsabiliser au maximum les collaborateurs tout en maintenant une disponibilité pour les accompagner ou pour interagir en cas de difficultés.

  • Donnez de la reconnaissance 

Le manager transversal ne peut compter que sur la bonne volonté des collaborateurs pour mener à bien le projet dans la mesure où il n’a aucune relation hiérarchique avec eux. Il s’agit donc davantage de négocier que de s’imposer, encourager et valoriser plutôt que recadrer. Il doit donc pratiquer la communication positive au sein de l’équipe pour créer du lien, motiver et réussir sa mission.

 

A vous de jouer maintenant 😉