Illustration du pouvoir de nos perceptions

Nous ne sommes pas toujours conscients que chaque personne voit la vie à travers ses propres perceptions, ses croyances, ses valeurs.

Je partage avec vous deux histoires qui illustrent bien le pouvoir de nos perceptions 😉

 

Lorsque l’archer vise la cible pour son plaisir, il dispose de toutes ses capacités;

Lorsqu’il vise la cible en vue d’obtenir une boucle de bronze, il est déjà nerveux;

Lorsqu’il cherche à obtenir le prix en or massif, il devient aveugle, il voit deux cibles, il n’est plus lui-même.

Sa compétence n’a pas diminué, simplement, il est divisé par le prix qu’il cherche à obtenir. Il pense plus à gagner qu’à atteindre la cible et le besoin de gagner le vide de son pouvoir.

(Tranxu, sage chinois)

 

Au Nord de l’Inde, lorsqu’un éléphanteau naît, on l’attache par un pied à un arbre. Il tente vainement de briser la corde qui le relie à l’arbre, puis après quelques tentatives, il renonce à la lutte et accepte son entrave.

Au bout de quelques semaines, on continue à mettre une entrave à son pied et il n’y a même plus besoin de mettre une chaine entre le cercle de métal qui entoure sa patte et l’arbre car l’éléphant a intériorisé le fait qu’il était enchaîné. Il n’essaie même plus de s’en aller.

Jusqu’à la fin de sa vie, il reste prisonnier de sa croyance et de son habitude, alors même que rien ne relie plus son pied à un arbre….

(Histoire hindoue)

 

 

Ces histoires vous ont touchées, intriguées, marquées ? n’attendez plus, découvrez vite cet article : le lâcher prise, on essaye ?