Comment agiriez vous en tant que directeur de cabinet ? Un serious game pour illustrer les risques de corruption dans les collectivités

“Le Bon, la Brute et le Comptable” :  C’est le nom de ce mini jeu vidéo qui vous place dans la peau de la directrice de cabinet de la maire d’une grande ville. Votre mission : répondre aux attentes et/ou pressions de la maire et de ses puissants amis entrepreneurs… sans finir mis en examen ! A vous de jouer 😉

Cliquez pour jouer à Le Bon, la Brute et le Comptable

 

 

A propos du jeu (par les créateurs)

Le Bon, La Brute et Le Comptable est un outil d’enseignement ludique qui permet aux journalistes et au grand public d’apprendre à reconnaitre les stratagèmes de corruption utilisés au niveau local. Les choix que les utilisateurs doivent faire dans Le Bon, La Brute et Le Comptable impliquent parfois de la corruption, active ou passive. Cela ne signifie pas que tous les fonctionnaires sont corrompus. Mais cela signifie que la corruption est, en Europe, un problème systémique. Quiconque travaille près de gros contrats, publics ou privés, a eu à faire ou aura à faire à des élus ou des fonctionnaires qui utilisent leur fonction dans leur intérêt personnel ou dans l’intérêt d’une tierce partie. Comme nous le montrons dans ce jeu, il est souvent impossible de simplement refuser de participer à des stratagèmes de corruption. Refuser de participer peut mener à des conflits avec les industriels locaux ou avec ses collègues.

C’est pour mettre en lumière ces enjeux auxquels sont confrontés quotidiennement les collectivités locales que l’agence de presse Journalism++ a mis au point le serious game « Le Bon, le Brut et le Comptable ».

Comment ça marche ?

Les utilisateurs doivent prendre des décisions suite à des questions. Plusieurs variables les aident dans leurs choix. Les finances de la ville indiquent combien la ville collecte d’impôts chaque année (revenus) et combien elle dépense (dépenses). Les réserves indiquent le stock financier disponible.

Le risque politique augmente en cas de décision impopulaire. La méfiance des industriels augmente lorsque l’utilisateur fait des choix qui déplaisent aux capitaines d’industrie et le risque légal augmente lorsque l’utilisateur fait quelque chose qui peut mettre la puce aux oreilles des policiers anti-corruption.

Après chaque étape, il existe une probabilité d’un dixième de la valeur du risque de déclencher un game over. Par exemple, si le risque légal est de 9, alors l’utilisateur a 9 chances sur 10 de se retrouver mis en examen au tour suivant.