Comprendre les mécanismes de comportements sous stress

On parle de stress et de mécommunication dans nos échanges lorsque nous ne parvenons pas à recharger nos batteries de manière positive. On se retrouve alors dans une situation où il suffit de peu de choses pour que la situation se passe bien ou mal, on est plus sensible aux sous entendus, aux quiproquo, aux malentendus, … Un “mot de travers et c’est le dérapage!”. 

C’est un peu comme si nous conduisions une voiture et que nous parcourons des kilomètres sans y remettre du carburant (énergie fossile ou renouvelable, les deux concepts s’appliquent 😉) … A un moment, quand il n’y a plus de carburant, il y a une panne.  Et le seul moyen de redémarrer et d’être à nouveau prêt pour le voyage, c’est de rajouter du carburant… Mais on est d’accord, on ne rajoute pas n’importe quel carburant car cela risque de bousiller le moteur : on rajoute le carburant approprié !

Pour nous en tant qu’individu, c’est le même mécanisme qui s’applique. Nous avons notre carburant approprié (je le détaille dans cet article : 🔎 ici) et lorsque nous ne prenons pas le temps de remplir notre réservoir, nous tombons en “panne” et nous avons des comportements négatifs dits “comportements sous stress”.

Lorsque nous sommes dans cet état de “comportements sous stress”, nous arrêtons de penser clairement. Notre capacité pour la résolution de problèmes est altérée : inconsciemment, nous voyons les choses non pas telles qu’elles sont réellement mais telles que nous croyons qu’elles sont en fonction de nos doutes, nos inquiétudes, nos incertitudes, nos peurs,… Notre perception est alors brouillée comme s’il y avait des grésillements sur notre ligne de communication.

Nous allons alors réagir comme si nous portions un masque 🎭, nos expressions du visage, nos comportements vont changer. Nous avons l’impression d’être “agressé”, “coincé” ou “en danger”, nous allons donc de manière instinctive chercher à nous protéger et notre mental, notre esprit pense que c’est le seul moyen de réagir. Ce comportement est une façon de faire face à une situation, une personne où on se sent en difficulté…

❗L’analyse porte sur le comportement de la personne sous stress, en aucun cas, nous ne parlons de la personne elle-même❗

En Process Communication, Taibi Kahler a identifié trois degrés de mécommunication :

  • Premier degré de mécommunication : les drivers. Ce sont les signaux d’alarme, la porte d’entrée en état de stress;
  • Deuxième degré de mécommunication : les masques et scenario d’échec. On est en situation de conflits, de rupture de la communication;
  • Troisième degré de mécommunication : le masque du Désespéré. On est en situation de stress prolongé et sévère, de désespoir.

Il existe heureusement des stratégies et des outils appropriés pour sortir de la mécommunication.

La suite dans un prochain article 😉